Une affaire sans précédent fragilise le GEVES

, par  Secrétariat BL , popularité : 100%

Sanctions abusives au GEVES :
(Groupe d’Etude et de contrôle des Variétés Et des Semences)
Journée d’actions et de grève le jeudi 16 mai

Le syndicat national CGT-INRA informe tous les agents INRA des problèmes survenus au GEVES et affirme son soutien aux actions et à la grève décidées par les collègues d’Angers pour la levée des sanctions inadmissibles touchant deux de leurs collègues.

Une affaire sans précédent qui fragilise le GEVES !

La Direction du GIP GEVES (Groupe d’Etude et de contrôle des Variétés Et des Semences) vient de sanctionner lourdement deux salariés exemplaires de l’équipe informatique sans aucune raison tangible. Ces décisions sont prises avec l’assentiment du Président du GEVES, par ailleurs directeur scientifique de l’INRA.
Le premier est muté d’office en région parisienne
, après 28 années d’excellents et loyaux services. Il est à 3 ans de la retraite et sa vie est à Angers.… Le second est licencié après 25 années d’engagement sans faille pour le collectif.

Ces sanctions, disproportionnées et sans fondement, ont provoqué une mobilisation massive du personnel (pétitions, assemblées générales, diffusions d’informations, interventions des représentants du personnel, rassemblements de soutien) à laquelle la direction reste sourde.

C’est pourquoi les salariés du GEVES et les agents INRA du site de Beaucouzé, soutenus par une intersyndicale locale CGT-INRA, SUD Recherche EPST et CFTC-INRA, ont décidé d’aller plus loin et se mobiliseront
par une journée d’actions et de grève le 16 mai prochain
pour réclamer la levée de ces 2 sanctions.

Ce même jour, une Assemblée Générale sera organisée à 10h salle Authion (Sdar d’Angers) et sera suivie d’une conférence de presse à 11h15. Ces 2 réunions sont ouvertes à tous !

Nous engageons les collègues INRA et GIP de tous les sites GEVES, ainsi que les agents INRA du centre Pays de la Loire à se joindre à la grève !

La CGT-INRA a déposé un préavis de grève couvrant tous les agents INRA travaillant sur les différents sites du GEVES en France. Plus d’info dans le communiqué de presse ci-joint (envoyé au niveau local).