SOUTENONS LA RESISTANCE PALESTINIENNE !

, par  Secrétariat SF , popularité : 23%

Ratonnades à la porte de Damas – Nettoyage ethnique à Sheikh Jarrah – agressions militaires sur l’esplanade des mosquées – bombardements à Gaza – Répression des Palestiniens d’Israël.
Ces dernières semaines, en plein ramadan, Israël intensifie sa politique de colonisation violente et d’épuration ethnique, harcèle, et tue les Palestinien-ne-s. Depuis fin avril, de jeunes israéliens et organisations de colons d’extrême droite ont crié « Mort aux Arabes » et « Jérusalem est à nous ! », dans les quartiers arabes de Jérusalem, blessant des centaines de Palestinien-ne-s. Ces "ratonnades" à l’israélienne ont été suivies dans le quartier de Sheikh Jarrah, à Jérusalem-Est occupée, par des tentatives d’expulsion de 13 familles pour y installer des colons israéliens d’extrême droite soutenus par les forces militaires israéliennes. C’est un véritable nettoyage ethnique qui est en cours. Le 6 mai, l’armée israélienne a assassiné Saïd Youssef Odeh, un jeune footballeur Palestinien de 16 ans au cours d’un raid près de Naplouse.
En réponse, des manifestations massives contre les expulsions, contre les transferts, pour le droit de se déplacer ont lieu dans toute la Palestine, y compris à l’intérieur de l’Etat israélien, auxquelles se sont joints de nombreux citoyens Juifs. Ce que ne peut accepter le gouvernement israélien. Depuis le 7 mai, les militaires israéliens sèment la terreur en attaquant les Palestiniens priant à la Mosquée Al Aqsa, à coups de gaz lacrymogène, de grenades, et de balles en caoutchouc. Plus de 500 Palestiniens ont été blessés. Enfin, des attaques aériennes israéliennes ont eu lieu dans la bande de Gaza. Des dizaines de Palestiniens dont des femmes et des enfants ont été tués, et de nombreux autres blessés. Ce déferlement de violence n’est que la partie émergée de l’iceberg de l’oppression quotidienne vécue par les Palestiniens depuis la Nakba.
Depuis 1948, les Palestiniens se battent chaque jour pour avoir le droit de rester chez eux, en paix. La politique coloniale israélienne et l’apartheid doivent cesser !
La CGT-INRAE apporte son soutien au peuple palestinien qui se bat quotidiennement contre la colonisation, le fascisme, le racisme, l’apartheid, les violations des droits humains et du droit international, et pour son autodétermination.

La CGT exige que cesse immédiatement la répression enclenchée par le gouvernement israélien, et appuie les revendications des Palestiniens pour :
- L’égalité des droits pour tous,
- Le démantèlement du Mur d’apartheid, la fin de l’occupation de la Cisjordanie, du Plateau du Golan et de Jérusalem Est, ainsi que la levée du blocus de Gaza,
- La mise en oeuvre du droit au retour des réfugiés.

La CGT-INRAE appelle à participer à tous les rassemblements en France en soutien au peuple palestinien, et au boycott des intérêts israéliens jusqu’à ce que cet Etat respecte les droits humains en Palestine. La CGT-INRAE vient de soutenir l’appel du syndicat des travailleurs arabes de Nazareth (Israël) pour ouvrir un bureau dans la ville de Bethléem (Cisjordanie occupée).