La retraite par points, c’est moins...

, par  Secrétariat BL , popularité : 18%

La retraite par points, c’est moins de pension, moins d’argent, moins de pouvoir de vivre et il n’y a pas que la CGT qui le dit !
Tous ensemble pour exiger son retrait, pas moins…

Avec 1.3 millions de manifestants dans les rues ce vendredi 24 janvier 2020, le mouvement de protestation contre la réforme « Macron » a fait la preuve de sa force, en retrouvant un niveau de mobilisation similaire aux premières manifestations de décembre, après 54 jours de mobilisation.
Les mouvements de grève sont toujours actifs, particulièrement visibles dans l’énergie et dans les ports.
Les sondages montrent que malgré les multiples manœuvres du gouvernement, la grande majorité des Français reste hostile à la réforme Macron et soutienne la lutte : ils ont bien compris que cette réforme, c’était travailler plus longtemps pour toucher une pension plus faible !
Le gouvernement prétend rester sourd à ce mouvement et persiste à vouloir faire passer son projet en force, en essayant de séparer les différentes catégories de travailleurs.

Dans la recherche, la ministre Vidal profite ainsi de la future loi de programmation pour la recherche (LPPR) pour faire des promesses sur les rémunérations dont on voit tout de suite le côté dérisoire : seuls les chargés et directeurs de recherche seraient concernés, avec des augmentations indemnitaires de l’ordre de 50 euros par mois, et rien pour les ITA.
L’annonce la plus fracassante, le recrutement des chargés de recherche directement au 4ème échelon n’a en fait que peu de conséquences vu l’âge auquel on recrute les nouveaux chargés, et vu que cette augmentation qui leur est promise ne sera même pas versée à ceux recrutés ces dernières années !
Le conseil d’Etat a par ailleurs rendu ce Week-End un avis particulièrement sévère sur le projet de loi, pointant les incertitudes financières, plusieurs points de non-respect de la constitution, et plus globalement un texte de loi écrit dans l’urgence, et rempli d’incertitudes qui seraient levées après l’adoption de la loi, par ordonnances.
Enfin l’étude d’impact, rédigée par la haute administration de Bercy et de plusieurs ministères, vient d’être rendue disponible [1]. Parmi les exemples présentés elle inclut une comparaison des retraites des chargés de recherche et des directeurs de recherche dans le système actuel et après la réforme : voir les tableaux annexés. Même en prenant des hypothèses très éloignées des carrières réelles possibles des CR et DR, les tableaux publiés par Bercy (voir vignettes dans portfolio en bas de page) ne laissent aucun doute (des pertes de 100 à 200€ par mois sur des dizaines d’années de retraite, faites le calcul !), et confortent les estimations faites par la CGT qui, plus proches de la réalité des carrières et recrutements, indiquent des pertes encore plus importantes pour les chercheurs comme pour les ITA.
Les solutions alternatives à cette réforme inique sont de mieux en mieux connues, comme supprimer le CICE (crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi), taxer les profits, embaucher dans tous les secteurs, augmenter et aligner les salaires hommes-femmes …

Tous ces éléments confirment la nécessité et la possibilité de rejeter ce projet de réforme, préalable à toute discussion sur les améliorations du système actuel.
La CGT-INRA appelle à faire du mercredi 29 janvier, veille du démarrage de la conférence de financement, une journée massive de grève et de manifestations interprofessionnelles et intergénérationnelles.

Elle appelle à poursuivre le renforcement et l’élargissement de la mobilisation en multipliant les initiatives les jeudi 30 et vendredi 31 notamment avec des retraites aux flambeaux, des dépôts d’outils de travail, des assemblées générales, des initiatives en direction de la population.

Réunissons-nous, partout, sur nos centres, dans les services, en assemblées générales, pour discuter ensemble de l’organisation du blocage de ce projet !

• Maintien et amélioration de tous les régimes existants
• Maintien du calcul sur les 6 derniers mois dans le public
• Retraite à 60 ans à taux plein pour toutes et tous

Seule l’implication de tous dans la grève et les manifestations permettra de faire reculer un gouvernement de plus en plus fébrile et emmêlé dans ses mensonges.
Mobilisons-nous massivement dans la grève ce mercredi 29 janvier 2020

Organisez-vous et pensez aux caisses de grève : https://www.cgt.fr/actualites/france/retraite/mobilisation-solidarite/caisse-de-solidarite-envers-les-grevistes
*** Préavis de grève reconduit jusqu’au 31 janvier inclus ***

[1] Etude d’impact : https://www.reforme-retraite.gouv.fr/IMG/pdf/etude_d_impact_-_24_janvier_2020.pdf