INRA-IRSTEA : La CGT-INRA refuse la mascarade d’un « comité de suivi » visant à faire entériner des décisions déjà prises par le gouvernement

, par  Secrétariat SF , popularité : 21%

Après avoir rendu public le rapport du « Comité Opérationnel Organisation Scientifique » [1], la CGT-INRA a décidé de rendre public à tous les agents de l’Institut le rapport du « Comité Opérationnel Organisation-Management-Appui », que la Direction Générale n’a adressé qu’aux membres du Comité Technique INRA en début de semaine. Le minimum de la démocratie est que tous les personnels puissent le consulter mais ce n’est apparemment pas la politique de la direction, ce qui en dit long sur les tenants et aboutissants de ce projet de fusion.

Vous trouverez ce rapport en ligne ici [2]. Nous vous invitons à le lire attentivement. Vous y verrez la concrétisation des menaces que nous avons soulevées de longue date concernant les conséquences néfastes pour les personnels, leurs droits et leurs conditions de travail d’une telle fusion prévue dans un cadre d’austérité budgétaire et de réduction de moyens. Nous reviendrons dans un prochain message sur toutes ces conséquences (Rifseep, évaluation, congés, RTT, télétravail, …).

Dans ce cadre la CGT-INRA a refusé de siéger au « comité de suivi » convoqué ce jour, en adressant la lettre ci-dessous aux Présidents de l’INRA et de l’IRSTEA. La CGT-INRA a également proposé à toutes les organisations syndicales INRA et IRSTEA de la rejoindre dans cette action, en estimant qu’un refus partagé de la majorité des organisations INRA et IRSTEA de participer au comité de suivi créerait une toute autre situation par rapport à ce processus de fusion à marche forcée.