Conseil d’Administration INRA du 7 juin

, par  Secrétariat SF , popularité : 97%

Déclaration liminaire CGT-INRA
Nous ouvrons ce conseil d’administration sur fond de grève des cheminots et de contestation sociale de l’ensemble de la fonction publique, dont le statut est remis en cause par « Action Publique 2022 », qui promet de supprimer 120.000 emplois, de développer la précarité comme jamais, de supprimer des missions publiques, et de supprimer les instances de promotions paritaires où nous siégeons, tels que les CAPN et les CHSCT. L’objectif affiché est une réduction drastique, comme jamais auparavant, des dépenses publiques alors que les mesures en faveur du patronat et des riches ne cessent d’être mises en place.
Le gouvernement nous entraine dans un basculement de société où les systèmes collectifs de solidarité mis en place en 1936 et 1945 sont remplacés par l’individualisme. L’annonce très récente de la réforme des retraites illustre très bien cette politique : il s’agit de remplacer le système de répartition et de solidarité entre les générations par un système par points qui sera très pénalisant pour les salariés qui auront eu des périodes de précarité et de petits boulots, et qui n’en a pas eues ? A la CGT, nous revendiquons le maintien du régime spécial de retraite pour les fonctionnaires. La remise en cause du statut des agents et la privatisation de la SNCF, comme les réformes annoncées de l’audiovisuel et du système de santé s’inscrivent dans ce démantèlement.
(...)
FUSION entre l’INRA et l’IRSTEA
Budget INRA