Comité Technique INRAE novembre 2020

, par  Secrétariat SF , popularité : 13%

Le Comité technique s’est déroulé alors même que les personnels de l’ESR manifestaient leur refus de la LPR, encore une fois ce mardi, malgré à Paris l’interdiction liberticide de manifester. Nous avons rappelé dans DECLARATION LIMINAIRE notre opposition à la LPR et demandé au PDG de ne pas appliquer les mesures qui renforcent la précarité. Conjointement avec SUD, nous avons proposé deux motions en ce sens, qui ont été adoptées au CT.
Lors du débat sur les nouvelles Lignes Directrices de Gestion, nous avons aussi défendu, comme 726 signataires de la pétition que nous avons initiée, le maintien des prérogatives des CAP pour les avancements et mobilités dans 4 motions toutes adoptées dont 2 à l’unanimité. Enfin, la CGT-INRAE a présenté 5 amendements à la note de service sur le télétravail, afin de préserver les collectifs de travail en s’assurant que les salariés qui ne télé-travaillent pas ne voient pas leurs conditions de travail se dégrader, et pour améliorer les droits des salariés qui télé-travaillent. Deux de ces amendements ont été intégrés à la future Note de Service et les trois autres ont été votés par le CT, mais la DG a refusé de les intégrer, notamment celle concernant l’imposition d’un jour obligatoire par unité.

MOTIONS SOUMISES AU VOTE : voir le lien