Comité Technique de l’INRAE du 25 février 2021

, par  Secrétariat SF , popularité : 50%

Déclaration liminaire CGT-INRAE

Ce comité technique de l’INRAE se déroule dans un climat toujours anxiogène. L’épidémie de COVID-19 n’est toujours pas jugulée et aujourd’hui les hôpitaux continuent d’être débordés et le nombre de décès quotidien reste à un niveau élevé. Cette crise révèle aussi comment les gouvernements passés ont jeté l’argent par la fenêtre. SANOFI a versé près de 4 milliards d’euros de dividendes à ses actionnaires en 2020 ! Dans le même temps, l’entreprise ne cesse de licencier et ses effectifs de recherche ont été divisés par deux en dix ans. Or SANOFI a touché en moyenne 150 millions par an de Crédit impôt Recherche (CIR), soit la moitié du budget qui suffirait à supprimer les frais d’inscription à l’université. Rappelons que le CIR coûte plus de 6 milliards par an, soit l’équivalent de 25% du budget annuel de l’ESR. Avec cet argent toutes les revendications de la CGT pourraient être satisfaites. Or cette crise n’a en rien changé dans les orientations du gouvernement qui préfère fermer plus d’un millier de lits d’hôpitaux et supprimer 1800 postes à l’Éducation Nationale, au lieu de donner les moyens au service public pour faire face à la crise sociale et sanitaire.
Pire, le gouvernement a décidé de mener une course à l’échalote avec le Rassemblement National avec les lois sur la « sécurité globale » et sur le « séparatisme ». La CGT-INRAE condamne fermement les propos de la ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, qui participent à ce nouveau maccarthysme, en voulant enquêter sur un prétendu « islamo-gauchisme » dans les universités. Ces attaques concernant l’autonomie des recherches sont éminemment graves et constituent un précédent que nous ne pouvons pas laisser passer. Il est révélateur que même la CPU et la direction du CNRS aient rejeté ces propos. L’alliance Athéna, sollicitée par Mme Vidal pour « enquêter », a d’ailleurs refusé de le faire. L’INRAE est membre d’Athéna. Nous voulons connaître la position de la DG sur ce qu’a dit la Ministre ? Les historiens, philosophes et sociologues ont le droit de travailler sur la colonisation ou les oppressions sexistes ou racistes, comme les scientifiques de l’INRAE ont le droit de travailler sur le changement climatique ou les pesticides. Après la Loi de Programmation de la Recherche rejetée par la masse de la communauté scientifique, Mme Vidal a franchi une ligne rouge. Comme 20 000 de nos collègues , la CGT-INRAE exige sa démission.
(...) suite : https://inra.ferc-cgt.org/IMG/pdf/ct_25fevrier2021.pdf

Retours CGT-INRAE du Comité Technique

  • points de discussion au cours de ce comité technique
  • Politique de primes
  • Point d’information Paris-Saclay
  • Systèmes d’évaluation des chercheurs et des ingénieurs
  • Plan d’actions Egalité professionnelle entre les femmes et les hommes
  • Décompte des grévistes et prévenance des agent-es
  • Point d’information Télétravail
  • Lire le compte rendu CGT-INRAE : https://inra.ferc-cgt.org/IMG/pdf/retours_ct_25fevrier2021.pdf