Grève interprofessionnelle du 5 octobre

, par  Secrétariat BL , popularité : 100%
  • La CGT-INRAE appelle à la grève le mardi 5 octobre 2021 et en ce sens relaie auprès de la direction générale de l’INRAE le préavis déposé par l’UFSE-CGT au niveau de la Fonction Publique. (Préavis de grève joint.)
  • La CGT-INRAE est signataire de l’appel des syndicats et organisations de l’enseignement supérieur et de la recherche, soutenant l’appel des enseignants le 23 septembre et appelant à la grève le 5 octobre : extraits ci-après. (Appel joint).

POUR LA DÉFENSE DU SERVICE PUBLIC DE L’ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR
ET DE LA RECHERCHE.
POUR NOS SALAIRES, NOS EMPLOIS ET NOS CONDITIONS DE TRAVAIL
ET D’ÉTUDES ET CONTRE LA PRÉCARITÉ.
REJOIGNONS LA MOBILISATION INTERPROFESSIONNELLE DU 5 OCTOBRE !

Les organisations signataires (CGT Ferc sup, CGT INRAE, SNTRS-CGT, FO ESR, SNASUB-FSU, SNETAP-FSU, SNEP-FSU, SNESUP-FSU, SNCS-FSU, UNEF, L’Alternative, CJC, Sud Recherche, Sud Education) soutiennent la journée d’action intersyndicale du 23 septembre aux côtés des personnels du service public d’éducation et de la formation. Elles appellent tous les personnels de l’ESR et tou·tes les étudiant·es à participer à la journée interprofessionnelle du 5 octobre.

Avec les signataires de l’appel interprofessionnel, nos organisations s’opposent à l’utilisation de la crise sanitaire par le gouvernement pour accélérer la remise en cause des droits et des acquis des salarié·es et des jeunes. Au lieu de donner les moyens d’exercer en toute sécurité, il attaque les libertés et sanctionne les salarié·es. Ce n’est pas acceptable. Le 5 octobre, elles appellent à se mobiliser par la grève et les manifestations dans le cadre de la journée interprofessionnelle pour défendre le service public, les salaires, les emplois, les droits des salarié·es et la protection sociale.